Le Laboratoire Ex situ est une unité de recherche et de services rattachée au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), site Université Laval. Infrastructure spécialisée, il permet d'accompagner des projets de recherche dans leur utilisation des ressources numériques et de mener des chantiers, notamment la numérisation d'archives scientifiques du centre.

Ex situ pilote également les rencontres du Café numérique à l'Université Laval et propose une veille scientifique sur les archives, les dépôts institutionnels et les digital humanities (voir notamment le fil twitter).

Café numérique : échange sur les identités numériques (9 novembre 2012)

La prochaine rencontre du Café numérique des arts, lettres et sciences humaines se tiendra le vendredi 9 novembre 2012, de 11h à 12h (pavillon Charles-De Koninck, local 7160).

Alexandre Coutant, « Les identités numériques : extension, mirage ou instrumentalisation de soi ? »

Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Franche-Comté, Alexandre Coutant participera à une discussion sur le thème des identités numériques. La rencontre sera animée par René Audet et Milad Doueihi.

Bienvenue à tous !

Share

Café numérique : sur la bibliothèque numérique (29 mars 2012)

La prochaine conférence du Café numérique des arts, lettres et sciences humaines se tiendra le jeudi 29 mars 2012, de 11h à 12h (pavillon Charles-De Koninck, local 7160).

Guy Teasdale, « La bibliothèque numérique. Défis et enjeux »

En 1997, la bibliothèque de l’Université Laval faisait figure de pionnière au Canada en acquérant sa première base de données de périodiques numérisés accessible à distance, JSTOR. Depuis, nous avons subi quelques crises de la communication savante, adopté de nouveaux modèles d’affaires avec les éditeurs et absorbé une croissance sans précédent des contenus numériques, acquis sous licence.

Au cours de cette présentation, nous illustrerons la diversité et l’ampleur insoupçonnée de cette bibliothèque dite virtuelle. Nous aborderons les principaux défis rencontrés au cours de ces quinze années de construction numérique et les enjeux qui agitent les bibliothèques de recherche en Amérique du Nord (numérisation patrimoniale, numérisation de l’édition savante et culturelle, question de l’open access et de l’open source, décloisonnement des collections, utilisation et utilité de ces collections par les universitaires, etc.).

Guy Teasdale est impliqué dans divers projets numériques de la Bibliothèque de l’Université Laval depuis 1996 et dirige la division Bibliothèque numérique et technologies de l’information de la BUL depuis 2003.


Écouter la conférence

Présentation électronique lors de la conférence (pdf) : 20120329-Teasdale.pdf

 

Share

Café numérique : sur Medias19.org, plateforme numérique sur la presse (2 fév. 2012)

La prochaine conférence du Café numérique des arts, lettres et sciences humaines se tiendra le jeudi 2 février 2012, de 11h à 12h (pavillon Charles-De Koninck, local 7160).

Guillaume Pinson, « Nouveaux supports, nouvelles questions. Médias19.org, plateforme numérique de recherche sur la presse du XIXe siècle »

Dans cette présentation il sera question du site medias19.org, du projet scientifique FQRSC-ANR qui lui est associé, ainsi que de quelques éléments de réflexion sur les supports numériques et les nouvelles questions de l’histoire littéraire de la presse ancienne.

Guillaume Pinson est professeur agrégé au Département des littératures et vice- doyen à la recherche et au développement de la Faculté des lettres. Ses recherches actuelles portent sur la culture médiatique en France au XIXe siècle, notamment sur les relations entre presse et littérature.


Écouter la conférence

Présentation électronique lors de la conférence (pdf) : M19_Presentation.pdf

Share

Café numérique : sur la scénarisation interactive (24 nov. 2011)

La prochaine conférence du Café numérique des arts, lettres et sciences humaines se tiendra le jeudi 24 novembre 2011, de 11h à 12h (pavillon Charles-De Koninck, local 7160).

Vincent Mauger, « La scénarisation interactive : de l’écriture des jeux vidéo au design narratif »

Si le paradigme de la scénarisation linéaire est le cinéma, celui de la scénarisation interactive est le jeu interactif. En lui, le narratif se mêle au ludique sous diverses formes : hyperfiction, technologies mobiles, installations interactives, sites web informationnels, environnements virtuels en ligne, muséologiques ou urbains, etc. Du livre-jeu « dont vous êtes le héros » aux jeux vidéo à grand déploiement, le récit est devenu une expérience impliquant directement des interacteurs. Cette présentation donnera un aperçu de pratiques de la scénarisation interactive qui font appel aux outils de l’écrivain et à ceux du designer, de l’écriture fine des jeux vidéo à l’élaboration générale des mondes persistants en ligne ouverts aux communautés participatives.

Vincent Mauger est étudiant au doctorat sur mesure en design et cyberculture à l’Université Laval, où il enseigne la scénarisation interactive et multimédia au premier et second cycle à l’École des arts visuels. À l’UQAM, il a collaboré plusieurs années avec Homo Ludens, un groupe de recherche sur la communication et la socialisation dans les jeux vidéo, et a participé à l’Observatoire de l’Imaginaire Contemporain du laboratoire NT2 dans le cadre de sa scolarité. Sa thèse porte sur le design narratif de jeux fictionnels en contexte transmédiatique.


Écouter la conférence

Présentation électronique lors de la conférence (pdf) : Mauger-20111124.pdf

Share

Café numérique : sur l’humanisme numérique (20 oct. 2011)

 

 
La prochaine rencontre dans le cadre du Café numérique des arts, lettres et sciences humaines aura lieu le jeudi 20 octobre prochain à 11h, au local 7160, pavillon Charles-De Koninck.

 

 

Qu’est-ce que l’humanisme numérique ?

Dans la continuité de son ouvrage Pour un humanisme numérique récemment publié au Seuil, Milad Doueihi poursuivra sa réflexion en examinant certains enjeux de l’humanisme numérique qui n’y ont pas été abordés de front, notamment la dimension politique et la question de la diversité culturelle.

Milad Doueihi est professeur au Département des littératures et titulaire de la Chaire de recherche sur les cultures numériques.


Écouter la conférence

Share

Café numérique : sur la 3D en sciences historiques (22 sept. 2011)

Partant d’une activité interne connue sous le nom de « café numérique », et avec l’appui de Mathieu Rocheleau et Tito Dupret, je lance une série de rencontres intitulées le Café numérique des arts, lettres et sciences humaines.

Il s’agit d’un lieu de rencontre bimensuel pour les chercheurs qui s’intéressent tant à l’apport des technologies dans la recherche en arts, lettres et sciences humaines qu’aux pratiques culturelles numériques. Une rencontre sur deux est consacrée à une présentation par un invité, l’autre accueillant des échanges spontanés à propos de l’actualité, de technologie ou d’outils informatiques pour la recherche.

Les rencontres seront annoncées ici, de même que sur le compte twitter du laboratoire (@labexsitu). Si vous souhaitez être averti des prochaines dates, laissez-moi un courriel.

Première rencontre : jeudi 22 septembre 2011, 11 h, au DKN-7160

Survol de l’emploi de la 3D en sciences historiques :
exemples de l’apport de la technologie aux sciences humaines

Depuis le milieu des années 1980, plusieurs projets ont su démontrer l’intérêt de la 3D grâce à la restitution virtuelle de plusieurs sites archéologiques du patrimoine mondial et à leur diffusion à l’aide de divers moyens technologiques. Trente ans plus tard, cette pratique, que nous rattachons aux digital humanities, est portée par un engouement de plus en plus marqué par les instances publiques pour une valorisation accrue de notre patrimoine tout comme pour sa préservation sous forme numérique. Cette présentation offrira un tour d’horizon de l’emploi de la 3D et de la réalité virtuelle en sciences historiques, permettant de faire le point sur son utilisation. La modélisation et la numérisation 3D ouvrent en effet un champ de recherche riche en applications et aux possibilités multiples qui va au-delà de la diffusion d’un contenu historique ou de sa pérennisation. Plusieurs exemples démontreront sa pertinence tout en révélant ses champs d’application et les enjeux qui préoccupent les acteurs de ce milieu.

Mathieu Rocheleau est étudiant au doctorat en histoire à l’Université Laval, en cotutelle avec l’Université de Bordeaux 3 où il collabore avec la Plate-forme technologique 3D depuis 2009. Son sujet de thèse traite de l’emploi de la 3D pour faire de la recherche en sciences historiques et il s’intéresse à tout ce qui concerne l’utilisation de l’informatique en sciences humaines. C’est dans ce contexte qu’il est aussi chargé de cours à l’Université de Sherbrooke pour le cours L’informatique appliquée à l’histoire.


Écouter la conférence

Présentation électronique lors de la conférence (pdf) : Rocheleau-20110922.pdf

Share
Page 2 sur 41234