Le Laboratoire Ex situ est une unité de recherche et de services placée sous la direction de René Audet, professeur titulaire en littérature contemporaine et culture numérique à l'Université Laval. Infrastructure spécialisée, le Laboratoire permet d'accompagner des projets de recherche dans leur utilisation des ressources numériques et de mener des chantiers, notamment la numérisation d'archives scientifiques.

Ex situ pilote également les rencontres du Café numérique à l'Université Laval et propose une veille scientifique sur les archives, les dépôts institutionnels et les digital humanities (voir notamment le fil twitter).

THATcamp Paris : jeter un œil

Le THATcamp Paris est à l’étape des derniers préparatifs — THATcamp, selon la formule développée au Center for History and New Media de George Mason University (sous l’impulsion de Dan Cohen), est une « non-conférence » : The Humanities and Technology Camp. À l’initiative de Marin Dacos et du Centre pour l’édition électronique ouverte qu’il dirige, une version made in Paris aura lieu les 18 et 19 mai. Événement à suivre de près… d’autant plus lorsqu’on jette un oeil aux thématiques des ateliers proposés.

Signalons, parmi les sujets liés de près à Ex situ :

– les outils collaboratifs (suggéré par Muriel Foulonneau – et fortement soutenu par Frédéric Clavert)
– les archives de chercheurs : classification, archivage et dissémination… quelles méthodes pour promouvoir les formats ouverts et libres? (suggéré par Richard Walter)
– le chercheur et la diffusion de ses sources : nécessités, risques, contraintes, reconnaissances?  (suggéré par Marin Dacos)
– Réflexions pour une typologie des publications en ligne, entre héritage des formes anciennes du papier et création de nouveaux types hybrides ou nativement électroniques : définir ce que l’on fait, aider à la validation et à la reconnaissance éditoriale et scientifique (suggéré par Thierry Buquet – et fortement soutenu par Corinne Welger-Barboza).
– L’archivage numérique à long terme défis et solutions (proposé par Sarah Faraud et soutenu par Gautier Poupeau)

À suivre dans quelques jours à peine…

Share

Inauguration du Laboratoire Ex situ

Communiqué

Pour diffusion immédiate

La technologie au service de la recherche sur la littérature et la culture.

23 avril 2010 – Le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) de la Faculté des lettres inaugure aujourd’hui le Laboratoire Ex situ. Études littéraires et technologie. Le principal mandat du Laboratoire est de doter le CRILCQ des moyens techniques et humains nécessaires à la réalisation du projet DÉCALCQ, un dépôt électronique et une vitrine de consultation des archives en littérature et culture québécoises. Cet ambitieux projet, en phase avec une préoccupation scientifique actuelle qui est celle de la diffusion des données de recherche en sciences humaines, assurera la préservation, la diffusion et la mise en valeur des archives documentaires et scientifiques du CRILCQ. Ex situ fournira en plus une infrastructure informatique permettant d’accompagner et de soutenir les chercheurs en études québécoises, qu’ils soient ici ou à l’étranger.

La mise en place de ce Laboratoire a été rendue possible grâce à de nombreux partenariats, à commencer par une subvention de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI). « Cette infrastructure bénéficie également du soutien du Fonds d’investissement étudiant de la Faculté des lettres, de même qu’elle s’appuie sur une collaboration exceptionnelle de la Bibliothèque de l’Université Laval, qui injecte son expertise en gestion de documentation numérique et contribue au développement des technologies appropriées à leur diffusion », souligne monsieur René Audet, professeur au Département des littératures et directeur du Laboratoire Ex situ.

Madame Silvie Delorme, directrice de la Bibliothèque, considère le DÉCALCQ comme un projet-pilote de dépôts électroniques de documentation scientifique, dans la mouvance actuelle des dépôts institutionnels et des politiques d’open access. « La réalisation de ce projet établira une expertise précieuse pour d’éventuels projets de pérennisation et de diffusion des données de recherche en sciences humaines. » En plus de constituer un outil pédagogique de premier ordre, le projet DÉCALCQ sera une occasion supplémentaire de travailler au rayonnement des recherches sur la littérature et la culture québécoises et de consolider la position du CRILCQ comme référence internationale dans ce champ d’expertise.

Connu à l’origine sous le nom de CRELIQ (Centre de recherche en littérature québécoise), le CRILCQ a permis la réalisation de nombreux travaux majeurs sur la littérature et la culture québécoises, tels le Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec, l’Histoire de la vie littéraire au Québec, de même que plusieurs projets centrés sur la vie culturelle et la littérature d’hier et d’aujourd’hui. Ces projets ont laissé derrière eux des masses documentaires importantes, témoignage de la richesse et de l’intensité de la recherche collaborative dans ce centre.

Le Laboratoire Ex situ, adjacent aux espaces de recherche du CRILCQ, est situé au local 7182 du pavillon Charles-De Koninck.

-30-

Pour tout renseignement :

Annie Cantin, coordonnatrice du CRILCQ

annie.cantin@lit.ulaval.ca

tél : 418 656-2131, poste 4536

Site web du CRILCQ : http://www.crilcq.org

Site web du Laboratoire Ex situ : http://ex-situ.info

Share

Qu’est-ce que le laboratoire Ex situ?

Le Laboratoire Ex situ est un lieu consacré à l’expérimentation des moyens qu’offre la technologie à la recherche en sciences humaines, en particulier en études littéraires.

Documentation, compilation, analyse, rédaction collaborative, diffusion, archivage, remobilisation : tous ces processus liés à la recherche peuvent faire l’objet d’un arrimage technologique.

Nous y réfléchissons, nous jetons un œil autour, nous expérimentons.

Share

Ouverture du site du Laboratoire…

À l’occasion de l’inauguration des locaux du Laboratoire Ex situ, voici la première mise en ligne d’un site permettant d’avoir une existence hors de ses propres murs…

Le site vise à informer sur la nature des activités du Laboratoire ; il sera le lieu d’une veille sur les enjeux posés par les digital humanities et sur les dépôts documentaires numériques. Ce blog permettra de faire connaître les étapes de réalisation du projet DÉCALCQ, alors que le compte twitter (répercuté dans la colonne de droite) nous servira à relayer des idées, des projets ou des publications pertinentes dans le champ d’action du Laboratoire.

Share